Infolettre

Le champ prénom est obligatoire.

Le champ nom est obligatoire.

Le champ courriel est obligatoire.

Le champ téléphone est obligatoire.

Le champ date d'occupation est obligatoire.

Le champ projet est obligatoire.

KnightsBridge: L’année des récompenses

03 décembre 2018

KnightsBridge: L’année des récompenses

L’année 2018 tire à sa fin, mais plusieurs belles surprises attendent encore KnightsBridge. La toute dernière: pas moins de cinq nominations aux 36e Prix Domus, dont celle pour le Constructeur de l’année! Une fois de plus, KnightsBridge a l’occasion de se tenir fièrement debout, auprès de ses pairs, pour avoir l’honneur d’être reconnu comme un chef de file dans son domaine.


Un tour du chapeau du développement durable pour Le Jardinier

Après avoir remporté le prix Inova pour le bâtiment multirésidentiel aux coûts de construction inférieurs à 50 millions de dollars l’automne dernier, Le Jardinier séduit à nouveau. Fort de sa certification LEED Platine, son abordabilité et son intégration toute spéciale au sein du quartier unique qui l’accueille: Hochelaga-Maisonneuve, le projet est cette fois en nomination pour l’unité de logement locatif ou en copropriété entre 250 000$ et 500 000$. Le Jardinier incarne pleinement la vision multidimensionnelle du développement durable de KnightsBridge, soit au niveau environnemental de la construction elle-même, mais également au niveau social et économique. Des unités abordables afin d’assurer la mixité du quartier et un accès facile au transport en commun viennent assurer la couverture des trois dimensions principales du développement durable. C’est dans cet esprit que s’inscrit la Série Nature de KnightsBridge, série qui fut lancée avec Le Jardinier mais qui compte maintenant également Le Barista, dans Rosemont-La Petite-Patrie.


Elää, oser innover

Un autre projet habitué des récompenses, Elää se mérite une fois de plus une salve d’amour! L’audace de KnightsBridge se fait sentir dans tout le projet. Une conception ingénieuse ou le lot est occupé par différents fragments du projet, plutôt que par un seul bloc, ainsi créant une cour intérieure intime aux allées habitées par les plantes grimpantes. Chacunes des unités profitent donc d’une façade vers leur quartier, et d’une autre sur leur cour enchanteresse. Le revêtement extérieur de cèdre carbonisé en est un durable, biodégradable et - inutile de vous mentir - absolument superbe, combiné au fait que le projet soit prêt à accueillir des panneaux solaires ce qui fait de Elää l’une des rares habitations avec la certification Prêt pour Net-Zéro. Avec un tel projet, il va sans dire que la présence de KnightsBridge parmi les finalistes de 3 catégories, celle de l’unité de logement locatif ou en copropriété de 500 000$ à 1 000 000$, celle du projet de 4 étages ou moins de l’année et celle du développement durable, est un honneur mérité.


Lorsque la vision rencontre l’effort

Alors que Le Jardinier et Elää laissent une trace dans le monde de l’habitation au Québec et au Canada, KnightsBridge rayonne comme jamais. C’est un souci de développement durable, la vision d’un avenir pour lequel il nous faut travailler fort et la conscience de l’impact que nous avons qui a lancé Simon Boyer, président de KnightsBridge, à développer cette entreprise. C’est donc une fierté colossale de figurer parmi les finalistes dans les catégories Développement durable et Constructeur de l’année. Deux éléments qui, chez KnightsBridge, vont de pair.